E-commerce 2016 : les chiffres clés

E-commerce 2016 : les chiffres clés

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

Dans un contexte de consommation globalement ralentie, le chiffre d’affaires du e-commerce français progresse de +14 % par rapport à 2014, pour s’élever à 64,9 milliards d’euros en 2015. La Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance) a récemment publié une synthèse sur l’évolution économique du e-commerce en France. Le Blog de MEDIAPOST vous propose de découvrir les principaux chiffres de l’étude.

Le marché du e-commerce français

Ecommerce-Chiffres-cles-2016-Fevad-Consommateurs-Francais

Le nombre de Français qui achètent sur internet a progressé de 850000 en un an : en 2015, ce sont 35,5 millions de consommateurs qui ont réalisé un achat sur le web, soit
78,3 % des internautes.

Source image : Fevad

L’Hexagone se situe au 5ème rang mondial et malgré un taux d’équipement Internet équivalent à la moyenne européenne, le taux d’e-acheteurs en France est de 12 points au-dessus de la moyenne européenne. Avec 71,4 milliards d’euros de chiffres d’affaires (en B to C), la France est le 2ème marché e-commerce en Europe, devant l’Allemagne, l’Espagne ou l’Italie. Les Britanniques restent très largement en tête avec 173,7 milliards d’euros.

Ecommerce-Chiffres-cles-2016-Fevad-Top5-Europe
Source image : Fevad

Le e-commerce continue de gagner des parts de marché et représente aujourd’hui plus de 7 % du commerce de détail. 52 % du e-commerce concerne des produits, 48 % des services.
Le montant moyen des transactions est de 78 euros, affichant un recul de -4,5 % par rapport à 2014.

Usages et parcours d’achat

La Fevad souligne l’importance du M-commerce et de la complémentarité Internet/Magasin physique, toujours plus présente à toutes les étapes du parcours d’achat. Près de 7 acheteurs en magasin sur 10 se sont préalablement renseignés sur Internet (dans des logiques « web to store ») et plus d’1 cyberacheteur sur 2 s’est renseigné en boutique avant d’acheter en ligne (parcours « store to web »). Les avis des consommateurs ont un réel poids dans la décision d’achat : 1 internaute sur 2 consulte les avis sur le web avant d’acheter.

Lire aussi : Magasin physique : quels atouts face au e-commerce ?

En 2015, les acheteurs équipés d’un mobile ont été :

  • 44 % à utiliser leur mobile pour flasher un QR Code ou code barre sur un support print (courrier, magazine, affichage…)
  • 43 % à utiliser leur mobile en magasin pour s’orienter dans les rayons, comparer les prix, consulter les avis clients ou les caractéristiques techniques d’un produit
  • 32 % à autoriser leur géolocalisation pour recevoir des opérations promotionnelles personnalisées à proximité
  • 31 % à utiliser leur mobile pour interagir sur les réseaux sociaux à l’occasion d’un achat
  • 29 % à réaliser l’achat via leur mobile tout en étant en magasin

Ecommerce-Chiffres-cles-2016-Fevad-Mobile-Usages

Le mode de paiement en ligne privilégié reste la carte bancaire (80 %) mais au cours des 6 derniers mois, les e-acheteurs ont également eu recours au portefeuille en ligne (42 %) ou au chèque cadeau (28 %), entre autres.

La livraison des colis est plus que jamais un levier marketing, les sites marchands développant des modes de livraison alternatifs ou premium pour leurs clients. Au cours des 6 derniers mois, les cyberacheteurs Français ont eu recours à la livraison :

  • directement chez eux (pour 86 % d’entre eux), mais aussi sur leur lieu de travail (12 %)
  • en point relais (68 %), en bureau de Poste (25 %) ou encore en consigne (8 %)

Un quart d’entre eux a eu recours au retrait dans un magasin de l’enseigne.

Panorama des acteurs

En 2015, la Fevad dénombre plus de 182 000 sites marchands actifs (chiffre en hausse de 16 % sur un an) mais le chiffre d’affaires du e-commerce reste très concentré : 85 % du CA passe par 5 % des sites marchands (soit environ 9000 sites). Parmi les sites e-commerce les plus visités en France : Amazon, Cdiscount, Fnac, e-Bay et Voyages SNCF.

Les places de marché occupent une place de plus en plus importante dans le e-commerce hexagonal : en 2015, 9 % des ventes de produits en ligne se sont réalisées sur des marketplaces. 29 % des acteurs de la vente en ligne utilisent un site web revendeur ou place de marché et plus d’un tiers des internautes ont acheté sur des places de marché au cours des 6 derniers mois.

Ecommerce-Chiffres-cles-2016-Fevad-Eboutiques-Collaboratifs-CtoC-marketplaces

Les particuliers concurrencent également les e-commerçants traditionnels : la Fevad confirme les tendances C to C (‘ »consumer to consumer ») et collaboratives. 60 % des internautes ont acheté/vendu sur des sites de mise en relation entre particuliers au cours des 6 derniers mois et 62 % projettent de recourir aux sites collaboratifs en 2016, notamment pour le covoiturage ou la réservation d’hébergement auprès de particuliers ou encore dans le cadre d’achats groupés réalisés directement auprès des producteurs.

Voici le Top 10 des secteurs les plus concernées par le e-commerce (en fonction des parts de marché estimées) :

  • Tourisme : 43 %
  • Produits culturels : 39 %
  • Textiles de maison : 25 %
  • Jeux-jouets : 22 %
  • Equipement maison high-tech : 21 %
  • Equipement maison électroménager : 17 %
  • Habillement : 15 %
  • Ameublement : 12 %
  • Chaussures : 11 %
  • Articles de sport : 10 %

Lire aussi : L’omni-canal, une stratégie d’avenir

Source : Synthèse des chiffres clés Fevad 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

4 Commentaires

  1. Pingback: E-commerce 2016 : les chiffres clés | Ef...

  2. Pingback: #Ecommerce 2016 : les chiffres clés&nbsp...

  3. Pingback: E-commerce 2016 : les chiffres clés | Ef...

  4. Pingback: Les sources d'information | Pearltrees

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *