1. Le Blog de Mediapost
  2. Communication digitale
  3. Êtes-vous sûr d’être assez visible sur Google ?
Communication digitale

Êtes-vous sûr d’être assez visible sur Google ?

20 Juin. 2022 / Lecture : 6 min
Être visible sur Google, c’est tout simplement être visible tout court ! En effet, parmi les moteurs de recherche, la part de marché de Google en France dépasse légèrement 90 %. Et elle atteint presque 97 % pour les recherches via le téléphone. En fait, être visible sur Google, cela correspond à un défi très simple, qui peut se résumer à voir son site Internet apparaître sur la première page du moteur de recherche. Un défi qui peut être relevé grâce à un travail constant et minutieux de référencement.
Dans cet article

Pour être visible sur Google, il y a deux conditions préalables !

Disposer d’une existence en ligne

Être visible sur Google suppose qu’il y ait quelque chose à voir ! Votre existence en ligne se matérialise principalement à travers trois points de contact possibles avec votre public :

  • Vos pages sur les réseaux sociaux et dans les annuaires en ligne, qui donnent un minimum d’informations pratiques sur votre activité.
  • Votre site Internet, vitrine et/ou marchand, qui présente votre assortiment, vos services, vos engagements ou encore votre histoire.
  • Vos publications sur les réseaux sociaux, qui illustrent votre façon de faire le métier et de cultiver la relation avec vos clients.

Avoir indiqué à Google qu’on existe

Vos adresses URL (pages de votre site Internet, pages de votre blog, pages sur les réseaux sociaux ou dans les annuaires en lignes) doivent être indexées par Google. C’est-à-dire repérées par le moteur de recherche. En clair, être visible sur Google, c’est être visible pour Google. C’est ce que l’on appelle le référencement.

Le référencement, c’est un peu magique. Il est qualifié de naturel car un beau jour, Google décide que vous existez et consent à le faire savoir à ceux dont les recherches pourraient être comblées par votre proposition. Mais il y a du monde sur votre créneau et cela peut être long.

Heureusement, pour accélérer ce référencement, il existe une solution : Google Search Console. Il vous faut donc absolument enregistrer vos noms de domaine dans Google Search Console. Référencé par le moteur de recherche, vous aurez franchi la première étape du parcours pour être visible sur Google !

Au passage, la console Google Search vous fournira de précieuses informations statistiques à propos du référencement de votre site Internet. Avec une boîte à outils pour le faire progresser techniquement.

Toujours pour être dans les petits papiers de Google, il vous faut aussi créer une page Google Business Profile (ex Google my Business). Elle vous permettra de figurer à votre avantage dans les résultats de recherches géolocalisées. Google Business Profile est en effet la porte d’entrée pour être localisé sur Google Maps.

 

Pour être visible sur Google, boostez votre référencement naturel !

Travailler son référencement naturel consiste à vous approprier un certain nombre de bonnes pratiques et demande de vous tenir à des règles strictement définies pour améliorer son SEO (pour Search Engine Optimization). Le SEO, c’est le référencement naturel en anglais.

Accrochez-vous, pour monter dans la hiérarchie et aboutir à la première page convoitée par tous et en particulier par vos concurrents, il y a un peu de travail !

Soignez vos contenus

La qualité de vos contenus est non négociable pour développer votre visibilité sur Google. Le moteur de recherche apporte aux internautes une garantie de pertinence. Cette approche purement darwiniste sélectionne sans état d’âme les contenus qui intéressent au détriment de ceux qui n’intéressent pas.

Pas de secret, désolé, mais une exigence de travail :

  • Traitez à fond les sujets qui préoccupent vos clients et prospects sur lesquels vous êtes vous-même positionné.
  • Mettez régulièrement à jour vos contenus.
  • Intégrez des images, photos et vidéos, à votre site Internet.

La fluidité de la navigation sur votre site Internet fait aussi partie de la pertinence évaluée par Google. Votre visibilité en dépend car le moteur de recherche juge votre pertinence à travers le volume de clics et le temps passé sur les pages. Il est évident que si l’accès à vos pages est laborieux, les internautes abandonneront plus souvent, ce qui ne plaira guère à Google. Pour la même raison, raisonnez mobile first et pratiquez le responsive design !

Les titres des onglets doivent constituer autant d’entrées possibles sur votre site Internet ou sur votre blog. Ils doivent vous démarquer à travers un énoncé vendeur. Une question, une promesse, un bénéfice clair constituent de bonnes bases pour organiser l’arborescence.

Au passage, ne multipliez pas les onglets. Adoptez un menu concis et pratique. Un internaute doit comprendre d’un coup d’œil la cohérence de la construction de votre site et la raison d’être de chaque thématique. On l’a déjà mentionné plus haut, mais Google référence chaque page de votre site Internet, non pas votre site Internet en tant que tel. C’est donc chacune des pages qu’il faut construire comme un contenu digne d’intérêt, avec une logique de mots clés et une sous-arborescence bien comprise par Google.

Agissez en stratège

Vous le savez, le choix de vos mots clés détermine fortement le référencement de votre site Internet, c’est-à-dire votre visibilité sur Google. Pour éclairer votre choix, mettez-vous à la place de vos clients et prospects :

  • Que cherchent-ils à savoir ?
  • Comment formulent-ils leurs questions ?
  • Comment s’expriment vos concurrents ?

Pour vous aider à répondre correctement à ce type de questions, Google distingue 4 intentions de recherche :

  • La requête informationnelle est la plus vague. Supposé entamer sa recherche, l’internaute va formuler sa requête de manière à explorer le sujet selon un spectre très ouvert.
  • La requête transactionnelle caractérise un internaute qui s’est fait une première idée. Il recherche un produit ou un service dont il a validé l’intérêt dans son contexte propre.
  • La requête décisionnelle est un appel à la communauté. L’internaute recherche des avis et des conseils avant de confirmer son choix.
  • La requête navigationnelle sort du champ des mots clés. L’internaute vous recherche vous et personne d’autre. La précaution d’avoir enregistré votre site dans l’univers Google (Search Console, Business Profile et Maps) prend évidemment ici tout son sens.

Avec les mots clés, les liens qui unissent vos contenus entre eux et avec des contenus d’autres sites Internet faisant autorité sont stratégiques. Pour que les liens soient vraiment efficaces, faites en sorte que les sites Internet auxquels vous jugez pertinent d’arrimer votre légitimité pratiquent la réciprocité. C’est ce qu’on appelle les backlinks, qui tissent un réseau au sein duquel vos publics doivent pouvoir naviguer sans jamais en sortir.

Développez votre e-réputation

Pour alimenter votre visibilité sur Google, vous devez faire l’effort de travailler votre singularité. Donnez à Google de nouvelles raisons de vous faire apparaître dans les premières pages !

Vos contenus intéressent, vos liens sont valorisants et il est courant de vous considérer comme un expert de votre domaine ! Oh, oh, voilà qui devient diablement intéressant ! Quelle raison aurait un moteur de recherche, c’est-à-dire un robot sans états d’âmes, pour vous rejeter dans les profondeurs du classement ?

Comment être considéré comme un expert, vous dîtes-vous ? Mais principalement en le revendiquant et en construisant votre récit autour de cette compétence rare et forte. En particulier, cela commence dès la rubrique qui s’appelle souvent ‘’qui sommes-nous ?’’. Et cela se poursuit à travers votre présence (repérée) aux événements de votre corporation, votre effort de vous positionner sur les sujets du moment et bien-sûr, fin du fin, à être cité par des acteurs faisant eux-mêmes autorité. De ce point de vue, Google n’est pas si différent de la vraie vie !

L’engagement de votre communauté vient couronner votre e-réputation. Et en vérité fortement contribuer à l’établir. Suscitez des avis positifs, répondez aux questions, réagissez aux remarques. Bref, faites vivre une communauté nombreuse et manifestement d’accord pour vous placer au centre du jeu. Google aime particulièrement les leaders !
Au passage, ce qui est bon pour Google est bon pour votre commerce. Des clients satisfaits et prêts à le proclamer sont d’abord des clients satisfaits !

Pour être visible encore plus vite sur Google, pensez au référencement payant !

Le raccourci ultime, mais en plus et non à la place de vos efforts en faveur du référencement gratuit, c’est le référencement payant, ou SEA (Search Engine Advertising). Le principe est d’acheter des mots clés via Google Ads, c’est-à-dire de payer pour figurer en tête d’affiche pour une série de requêtes déterminées pendant une période déterminée.

Le référencement payant présente deux avantages :

  • Vous touchez enfin le Graal en figurant sur la première page grâce à un choix judicieux de mots clés : ça y est, vous êtes visible sur Google !
  • Vous parvenez à toucher des prospects ciblés et qualifiés géolocalisés sur votre zone de chalandise.

 

En conclusion, être visible sur Google ne doit rien, mais vraiment rien, au hasard. C’est une tâche de longue haleine, qui demande de l’intuition, de la constance et de la rigueur.

C’est à votre portée mais cela demande du temps. Beaucoup de temps. Pour aller plus vite et vous décharger d’une partie de la tâche, pour affiner les choix de mots clés et identifier avec certitude les backlinks, vous pouvez aussi vous appuyer sur MEDIAPOST, le spécialiste de la communication de proximité. À vous de voir si vous voulez être visible !

Être visible sur Google, c’est être visible tout court ! Et oui, parmi les moteurs de recherche, la part de marché de Google en France dépasse 90 %. Le secret pour y être visible ? Un travail constant et minutieux de… Click To Tweet
Continuer la lecture