1. Le Blog de Mediapost
  2. Connaissance client
  3. Maîtriser sa zone de chalandise
  4. Géomarketing : 5 exemples d’application
Connaissance client / Maîtriser sa zone de chalandise

Géomarketing : 5 exemples d’application

20 Nov. 2018 / Lecture : 3 min
Concrètement, à quoi sert le géomarketing ? Connaître ses clients, construire une stratégie marketing, se positionner face à la concurrence, répartir efficacement sa force de vente, optimiser sa communication : on vous dévoile tout le potentiel de l’outil en 5 cas pratiques !
Dans cet article
Géomarketing : cas pratiques

Le géomarketing pour bien connaître vos clients

Mettez-vous dans la peau d’un gérant de magasin qui cherche à mieux cerner ses clients, pour cibler par la suite des prospects au profil similaire.

  • D’abord, identifiez où habitent vos clients et positionnez-les sur la carte de votre zone de chalandise. Appuyez-vous sur votre fichier client, qui liste les inscrits à votre programme de fidélité, par exemple. Idéalement, il contient les adresses (ou au moins les codes postaux) de vos clients.
  • Utilisez aussi des données externes, pour mieux comprendre les caractéristiques des habitants de votre zone de chalandise. Par exemple, des données sociodémographiques : les niveaux de revenu, les comportements d’achats ou les dépenses moyennes pour des produits ou services liés au sport.
  • En partant des profils-types que vous aurez obtenus, repérez les populations similaires dans votre zone d’influence, pour les inclure dans votre stratégie marketing.

Le géomarketing pour optimiser votre communication

Dans cet exemple, vous commercialisez des piscines. Votre objectif : délimiter la zone la plus réceptive à vos actions de marketing direct.

  • Dans votre zone de chalandise, repérez les habitations intéressantes pour votre activité. En ce qui vous concerne, ce serait typiquement les maisons avec jardin.
  • Positionnez aussi sur la carte les emplacements de vos concurrents, si vous en avez. Ensuite, vous devez faire un choix : communiquer sur les zones proches de vos concurrents, en mettant en avant une offre promotionnelle attractive pour inciter les consommateurs à choisir vos solutions, ou communiquer avec plus de puissance là où vous obtenez déjà de bons résultats, en multipliant les canaux de communication pour garantir le trafic vers votre établissement (c’est ce qu’on appelle la “surpression marketing”).
  • Sur ces bases, lancez votre campagne de communication, limitez son coût et adressez le bon message à vos futurs clients.

Le géomarketing pour choisir la meilleure stratégie marketing

Maintenant, imaginons un magasin bio qui ouvre ses portes : comment faire les bons choix stratégiques ?

  • Commencez par délimiter votre zone de chalandise : son périmètre varie en fonction du réseau routier ou de transports et des implantations de vos concurrents. Et, bien sûr, de la nature de votre commerce (un commerce de proximité a une zone de chalandise moins étendue qu’une grande enseigne).
  • Repérez les caractéristiques intéressantes de votre zone de chalandise pour mieux la connaître : le nombre de foyers et leur composition, les profils de consommateurs qui y habitent et leur score d’appétence pour le bio.
  • Concentrez vos efforts marketing auprès des clients les plus réceptifs : concrètement, ceux qui ont un score d’appétence au bio élevé.

Le géomarketing pour contrecarrer l’arrivée d’un concurrent

Que faire quand un nouveau concurrent s’installe dans votre zone de chalandise ? Pas de panique, on vous dit tout !

  • D’abord, positionnez l’ensemble de vos concurrents sur la carte de votre zone de chalandise.
  • Visualisez votre zone d’influence : elle dépend des positions respectives de votre magasin et de ceux de vos concurrents (tenez bien compte de la distance et de la superficie de leurs points de vente).
  • Élaborez une stratégie de communication avec des actions complémentaires là où la concurrence est la plus forte. Un exemple ? Vous pouvez réaliser une campagne de courriers adressés avec une promotion exclusivement dans ces zones.

Le géomarketing pour bien sectoriser vos forces de vente

Organisez vos portefeuilles clients (et prospects) grâce aux données économiques et géographiques mises en valeur par une étude géomarketing.

  • Placez vos clients et vos prospects sur la carte de votre territoire. Comme ça, vous pourrez visualiser votre couverture client et le potentiel encore à conquérir en un coup d’œil !
  • Ajoutez des données commerciales à votre étude, comme le chiffre d’affaires réalisé auprès de chaque client.
  • Un des départements que vous couvrez a une forte densité de clients et prospects ? Réorganisez vos forces de vente et revoyez la répartition de vos portefeuilles commerciaux !


Avec l’aide précieuse du géomarketing, vous pouvez apporter les bonnes réponses à vos problématiques de développement commercial, tout au long de la croissance de votre entreprise. De quoi en faire votre allié incontournable !

Continuer la lecture
Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *