1. Le Blog de Mediapost
  2. Communication print
  3. Imprimé publicitaire : allié du pouvoir d’achat et adversaire des idées fausses !
Communication print

Imprimé publicitaire : allié du pouvoir d’achat et adversaire des idées fausses !

07 Avr. 2021 / Lecture : 4 min
Tellement ancré dans le paysage de la communication de proximité, l’imprimé publicitaire peut parfois pâtir de sa discrétion et faire oublier ses nombreux avantages. C’est pourquoi l’édition 2021 du mémo pocket qui lui est consacrée tombe à point nommé pour établir chiffres à l’appui la réalité de la contribution de l’imprimé publicitaire à une stratégie de communication efficace. On le connaissait comme un puissant créateur de trafic. Il est édifiant de (re)découvrir que l’imprimé publicitaire est aussi un vecteur d’emploi local et un outil affûté quand il s’agit de viser juste. Enfin, ceux qui l’opposent encore au numérique verront leurs pendules remises à l’heure :
  • L’imprimé publicitaire est plus vertueux pour la planète que le digital
  • L’imprimé publicitaire est complémentaire du digital
Comme quoi, on peut être à l’aise dans 25 millions de boîtes aux lettres et aimer les chiffres !
Dans cet article

L’imprimé publicitaire, soutien indéfectible du commerce

Générateur de pouvoir d’achat

67 % des consommateurs français regardent l’imprimé publicitaire comme le meilleur support de communication pour être informé des promotions des enseignes1. C’est pourquoi ils en lisent en moyenne 7 par semaine2.

Et ça marche ! On calcule que chaque consommateur économise en moyenne 140 euros par an3 grâce aux bons plans mis en avant par les imprimés publicitaires. Qui dit mieux ?

Activateur de trafic

Si l’imprimé publicitaire fait gagner de l’argent aux consommateurs, ce n’est pas en les détournant du commerce de proximité. On constate en moyenne une augmentation de trafic de 9%1 à la suite d’une campagne d’imprimés sans adresse.

Tous les profils de consommateurs sont activés : 8 consommateurs sur 104 se sont déjà rendus dans un magasin à l’invitation d’un imprimé publicitaire.

Adapté à tous les types d’activité

Sans même parler de la télévision, la radio ou le digital ne sont pas forcément faciles d’accès pour les TPE et les PME. Des exigences techniques et des contraintes de constance dans l’effort constituent des freins pour les plus petits annonceurs.

L’imprimé publicitaire, par sa simplicité, séduit chaque année 40 000 annonceurs publics et privés5. Il offre en particulier aux petits commerces fragilisés par la crise sanitaire une part de voix bienvenue pour se maintenir à flot.

L’imprimé publicitaire, arme fatale en matière d’impact

Ciblage

Un ciblage fin vous procure à la fois :

  • Une efficacité bienvenue (inutile de proposer des tondeuses à gazon aux jardiniers sur leur balcon)
  • Une économie appréciable : en évitant de s’adresser à des personnes dont la probabilité qu’elles deviennent clientes est faible, on augmente les ressources disponibles pour agir auprès de celles qui présentent un potentiel de consommation avéré

La bonne nouvelle concernant la précision de l’imprimé publicitaire est que MEDIAPOST propose pas moins de 2 900 critères de ciblage. Le risque que vous ne trouviez pas votre bonheur est plutôt faible !

Le résultat est d’ailleurs sans appel : l’imprimé publicitaire bénéficie d’un score d’attention de 59%6, bien loin devant l’affichage, la radio et même la télévision !

Complémentaire du digital

On peut être afficionado de l’imprimé publicitaire et accro au digital ! Ce n’est pas incompatible et c’est même complémentaire.

En effet, la communication digitale n’a pas son pareil pour développer la visibilité et induire des contacts immédiats. Tandis que l’imprimé publicitaire, faut-il le rappeler, donne de la place pour argumenter et permet de raconter une histoire.

Vive la communication multicanale, donc !
À propos, saviez-vous que 45 % des 18-24 ans se rendent sur le site Internet d’une marque ou d’une enseigne après la réception d’un imprimé publicitaire4 ?

L’imprimé publicitaire, bon pour l’indice RSE des entreprises

Issu de forêts gérées durablement

Qu’on se le dise une fois pour toutes : l’imprimé publicitaire peut être totalement absout par rapport à la disparition des forêts, primaires ou secondaires. Ainsi, 95 % des imprimés sans adresse sont élaborés à partir de fibres recyclées ou issues de forêts gérées durablement7.

Gérées durablement, cela signifie que le papier utilisé pour les imprimés publicitaires est élaboré à partir de résidus de l’entretien des forêts et des chutes de la production destinée au secteur de la construction. Dernier point qui ravira les sportifs : la forêt d’Europe, qui fournit 90 % de la fibre de bois, progresse de 1 500 terrains de football chaque jour8 !

Gagnant du match ‘’cycle de vie’’ face au digital

Eh oui : complémentaire ne signifie pas égal en tout. Sur le plan de l’impact environnemental, en effet, l’imprimé publicitaire l’emporte sur le digital !

Cela vous étonne ? C’est parce que ce résultat est obtenu en comparant 100 % des impacts respectifs mesurés tout au long du cycle de vie des supports.
Par rapport aux 15 indicateurs environnementaux pris en compte9, les campagnes de publicité numériques (vidéos, courriels…) contribuent jusqu’à 3,3 fois plus au changement climatique.

Soutien de l’emploi et de l’économie

Pour concevoir, fabriquer et distribuer les imprimés publicitaires, ce sont pas moins de 60 000 emplois qui sont concernés5.
Parmi ceux-ci, 30 000 mobilisent des personnes pour la distribution, leur offrant souvent un complément de salaire ou une manière transitoire de reprendre une activité.

Respectueux du choix

Le respect du droit à ne pas être importuné par des messages publicitaires non souhaités est un facteur de confiance entre les marques et les enseignes et les consommateurs.

Ainsi, parmi les consommateurs français2 :

  • 20 % ont apposé un stop-pub sur leur boîte aux lettres
  • 35 % ont installé un logiciel de blocage de publicité sur leur ordinateur

MEDIAPOST, qui sensibilise ses distributeurs au respect de la volonté des personnes depuis 2004, s’est doté en 2020 d’une plateforme pour faciliter le signalement des abus et avoir la possibilité d’y mettre fin sans délai.

 

En conclusion, l’imprimé publicitaire réunit efficacité et engagement sociétal.
Le papier est la garantie de son accessibilité pour tous (il n’y a pas de fracture cellulosique connue) et la promesse de nombreux rebondissements, depuis l’entrée dans le foyer jusqu’à prise en main par tous les membres de la famille.
Le ciblage en fait un support de communication percutant. La réalité augmentée lui permet d’entrer parmi les points de contact à technologie avancée.

Les chiffres sont éloquents. Pour être incollable sur le sujet, téléchargez le mémo pocket des 10 atouts de l’imprimé publicitaire (édition 2021).

Vous connaissez l’imprimé publicitaire comme un puissant créateur de trafic ? (Re)découvrez qu’il est aussi un vecteur d’emploi local et un outil affûté quand il s’agit de viser juste grâce à votre mémo pocket ! A découvrir ici 👉… Click To Tweet

 

1Kantar Worldpanel – 2019
2BALmétrie IPSOS – 2019
3Nielsen – 2019
4Parcours du courrier CSA/MEDIAPOST – 2018
5Étude de l’empreinte économique de la filière papier-graphique / EY – 2019
6Étude HEROIKS – 2020
7CITEO – 2020
8FAO – 2015
9Étude des impacts environnementaux de solutions de communication papier comparativement aux solutions numériques/Quantis – 2019
Continuer la lecture
Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *