1. Le Blog de Mediapost
  2. Connaissance client
  3. Collecter et enrichir ses données clients
  4. Location de fichiers clients et prospection commerciale : n’oubliez pas le RGPD !
Connaissance client / Collecter et enrichir ses données clients

Location de fichiers clients et prospection commerciale : n’oubliez pas le RGPD !

11 Sep. 2019 / Lecture : 3 min
Vous avez décidé de conduire une opération de prospection commerciale pour laquelle vous envisagez de louer des fichiers clients. Pertinent, en particulier si vous avez choisi d’inclure dans votre action de communication une campagne e-mailing, une campagne de SMS marketing ou encore une campagne de courrier adressé. Mais savez-vous que la location de fichiers clients vous engage du point de vue du Règlement Général de la Protection des Données ? Connaissez-vous à fond les règles qui s’appliquent, selon que votre campagne est B2B ou B2C ? Selon que votre location de fichiers clients a pour objectif une campagne e-mailing ou une campagne de courrier adressé ? Pour vous aider à y voir clair, cet article résume les mises en garde de la CNIL1 en matière de location de fichiers clients et va plus loin, en explicitant les règles du consentement. À lire avant de louer. Vous vous louerez de l’avoir lu !
Dans cet article

Location de fichiers clients : comment reconnaître un fichier fiable ?

Louer un fichier clients vous permet de sensibiliser des personnes avec lesquelles vous n’êtes pas encore en relation à vos produits ou services. Et la fiabilité des données personnelles qui y figurent (nom, adresse électronique, adresse postale, numéro de téléphone…) constitue naturellement la valeur du fichier que vous avez repéré.

Trois critères vous permettent de vous assurer de cette fiabilité :

  • La certification du fournisseur de données
    Si le fournisseur des données n’est pas certifié, vous courrez le risque que les données soient des données librement accessibles sur Internet.
    Sauf que librement accessible ne signifie pas librement utilisable ! Vous n’avez pas les moyens, par exemple, d’identifier les personnes inscrites sur la liste anti-démarchage de leur opérateur.
  • Le positionnement prix
    Précisément parce que la mise à disposition de données personnelles librement utilisables a une valeur, le fichier qui les compile a un prix. Défiez-vous par principe d’un fichier proposé en dehors des tarifs du marché. Son utilisation comporte peut-être un risque…
  • La qualification du fichier
    Votre singularité fait votre valeur et induit par définition l’intérêt de votre cœur de cible. De votre cœur de cible mais pas de tout un chacun ! Recevoir une offre de garde d’enfants quand on est à la retraite, même bon marché, peut faire sourire mais également énerver. C’est pareil pour une proposition de jardinage quand on étouffe dans son appartement à rêver de verdure !
    Un fichier qualifié, c’est-à-dire composé de prospects a priori intéressés par votre offre, vous évitera le risque d’une fâcheuse réputation sur les réseaux sociaux, auprès des Fournisseurs d’Accès Internet (FAI) et éventuellement des plaintes à la CNIL…

Location de fichiers clients : qui est in et qui est out ?

La simplicité avec laquelle vous serez en mesure d’appliquer la règle du consentement (toujours ce bon vieux RGPD) doit enfin vous aiguiller vers le choix du bon fichier !
Selon la nature de votre campagne de prospection, la règle du consentement de vos prospects n’est pas la même.

S’il s’agit d’une campagne de communication B2C

  • Par emailing, SMS ou téléphone : l’accord préalable du destinataire est indispensable (« opt-in »). À vous de vous en assurer au moment où vous procédez à la location du fichier clients.
  • Par courrier adressé ou par téléphone (hors automate), c’est « l’opt-out » qui s’applique. Tout destinataire n’ayant pas manifesté son refus en demandant son inscription sur une liste anti-démarchage est considéré comme consentant. Attention, ce consentement a priori ne vous dispense pas de réfléchir à votre ciblage ! C’est mieux pour votre réputation mais c’est également mieux pour votre porte-monnaie !

Vous menez une campagne de communication B2B
Quel que soit le canal, nous sommes dans la configuration « opt-out ». Au moment de la location de votre fichier clients, assurez-vous que les prospects ayant demandé à être inscrits sur la liste anti-démarchage sont clairement identifiés. À défaut, vous pouvez consulter la liste nationale d’opposition au démarchage téléphonique sur le site officiel Bloctel.

Opt-in ou opt-out, vous n’êtes quoi qu’il en soit jamais dispensé de respecter vos publics. Vous devez donner la possibilité à vos destinataires de refuser d’autres messages de votre part. Prévoyez par exemple un lien de désabonnement dans le cas d’une campagne emailing ; en gérant bien sûr avec rigueur la liste des personnes qui y ont recours !

En conclusion, saisissez l’opportunité qui vous est donnée de renforcer votre image de marque à l’occasion de la location de fichiers clients. Le respect des données personnelles est certes une obligation mais également une preuve d’attention ! Ou comment le RGPD en toutes lettres peut devenir une marque de confiance à l’intention de vos publics.
À l’inverse, en choisissant un fichier non conforme, qui ne vous permet pas d’être certain de respecter le RGPD, vous courrez des risques. Pour en mesurer les conséquences, rendez-vous sur le site de la CNIL.

 

1 Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés

Continuer la lecture
Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *