1. Le Blog de Mediapost
  2. Tendances marketing
  3. Temps forts et actus
  4. Pop-up stores : le nouveau format vedette du retail
Tendances marketing / Temps forts et actus

Pop-up stores : le nouveau format vedette du retail

22 Sep. 2015 / Lecture : 3 min
Dans cet article

A mi-chemin entre le retail et le street marketing, les magasins éphémères ou “pop-up stores” (de “pop-up”, surgir en anglais) n’ont cessé de se développer ces dernières années. Monoprix ou Kiabi en plein coeur de Paris, Habitat et Elizabeth Arden au Passy Plaza, La Redoute dans toute la France… Quels sont les avantages de ces espaces commerciaux installés et ouverts pendant une courte durée ? Est-ce un concept que vous pourriez exploiter ?
L’IFLS (Institut Français du Libre-Service), qui dénombre plus de 360 opérations en Europe depuis 2008, a analysé 50 cas récents pour décrypter le phénomène et nous apporter des éléments de réponse.

Pop-Up stores Magasins ephemeres AdidasCrédit photo : blog.promocadeaux.com

Les consommateurs en quête de nouveauté

83 % des urbains de 16 ans et plus cherchent à “faire des découvertes inattendues et originales quand ils font du shopping en dehors des grandes enseignes” et seule la moitié d’entre eux s’estime satisfaite des animations et événements en centre-ville ou centres commerciaux.
L’envie de nouveauté n’y est qu’en partie satisfaite, puisque seulement 43 % des citadins voient dans les centres commerciaux et les centres villes la possibilité de “faire des découvertes, de voir et d’essayer beaucoup de produits”. Le commerce en ligne ne répond pas, lui non plus, pleinement aux attentes car 91 % des personnes interrogées signalent l’impossibilité de “toucher et essayer les articles avant de les commander”.
54 % des sondés disent avoir déjà vu un ou plusieurs magasin(s) éphémère(s). Ils se sont sentis intrigués (68 %), surpris (65 %), amusés (53 %)… et impatients d’en découvrir d’autres (56 %) ! Ce type de manifestation est donc apprécié et répond à une attente de la part des consommateurs.

Pop-up stores Magasins ephemeres TiffanyCrédit photo : freckledfarmer.wordpress.com

Le pop-up store : pour qui, pour quoi ?

Les secteurs les plus représentés jusqu’à aujourd’hui sont les cosmétiques, le sport, la mode et les accessoires, le luxe, la décoration, l’alimentaire mais le concept s’adapte en réalité à tout type de produit ou service. C’est d’ailleurs un “relais extrêmement intéressant pour toutes formes de commerces”, puisque la boutique éphémère répond à des besoins en termes d’innovation, de vente, de relation client et de communication.
Selon l’IFLS, “le retour sur investissement d’un pop-up store ne se calcule pas uniquement par le chiffre d’affaires. Cette opération a aussi comme objectif de créer du buzz ou de réunir des données consommateurs.” Il est donc essentiel, avant de se lancer, de se demander quels sont les objectifs et comment en mesurer les résultats.

Pop-up stores Magasins ephemeres La Redoute #MyDressingCrédit photo : demarketez-moi.fr

De véritables “couteaux suisses”

Les magasins éphémères permettent en effet de :

  • sortir de sa zone de chalandise habituelle, pour se faire connaître auprès de nouvelles cibles ou évaluer la pertinence de nouveaux emplacements ;
  • préparer le lancement d’un produit, tester en situation réelle de nouveaux concepts (techniques de vente, merchandising, services aux consommateurs…);
  • recueillir des données sur les consommateurs afin d’améliorer la connaissance client en demandant l’avis des clients en direct, en observant les comportements ;
  • développer la notoriété et de générer un capital sympathie en créant l’événement, lequel sera relayé grâce au bouche à oreille, à la presse, aux réseaux sociaux ;
  • générer des ventes, notamment pour les pure players, qui peuvent ainsi améliorer leur taux de conversion en permettant aux clients d’essayer les produits vendus ;
  • redynamiser ses équipes internes, fédérer ses collaborateurs autour d’un projet passionnant.

 
Ces tubes à essai grandeur nature permettent donc de répondre à de nombreuses problématiques commerciales, d’innover tout en limitant les risques, et de marquer les esprits en proposant au consommateur de bousculer son quotidien.
Y avez-vous pensé, pour votre propre enseigne ou vos produits ?
Source : LSA-conso.fr

Crédit photo à la une : thedrum.com
Continuer la lecture
Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *